Catégorie  Affaire de retour

Vide

Yves Klein je ne suis pas seul je suis l’autre l’isolé loin perdu sa cause une nuit une nuit sans nuire pas plus qu’un jour luit une nuit un lui je pleure où se cache le noeud de mon problème…

Erratum

    Merci à la délicate écrivante  dont l’estaffette « belge » ?  google reader (surement rachetée à bas prix en tonnes de frites) m’a rapporté que mes liens n’étaient pas à jour, mea culpa, la mise à jour de sécurité que j’ai…

D’eau espacée

  Il pleut                                       Deux lunes            des étrangèresEt                                                                    Qui s’exaspèrent       Montent                      Montent et                                                               À la part                          fin            De l’eau         Des grelots                                                                                      Qui retombent     Parts-semées recomposés Viviane: Il pleut deux lunes qui s’exaspèrentet montentde l’eaudes étrangèresà la part des grelotsmontent…

L’enfer ou l’envers

Les mots comme une chair morteà amortirdans un espoir d’êtrelu vu Peut-être l’enferou l’enversce tant de ruines qui n’est pas qu’espacequi se cache dans le silencehappé car jamais trop de chair pour ce tout joursqui désespèreen fuites en duelsen murailles…

Viens

Viens là où l’impensable est jeu avec mots là où le rêve croise la chair là où les maux rivages d’une multiple rivière croisent tant de navires qu’ils chantent là où parler ne fait que fermer les yeux des autres…

À flots

Comme une ballade ma prisonnière elle s’enfuit dans les flots d’air de mon sang où tout se calme le feu et pas la flamme Des silences où du cri se mêlant l’urgence celle de courir âpre et l’instant toi qui…

Courbes

  Lorsque du songe loin né la nuéedu changement porte béehante le chemin la taille ceinte d’une corde nouée Lors vous ferrez l’espoirallumant les lueurs longues au bas d’un habit noirlors vous ferez naitre l’amour à la touffeur du soiraux…

1472

Il pond des mots comme des braises han ces années de fond comme la nuit s’est épuisée même collée 1472 les murs et les flammes au trop peu d’écho si ce n’est la pleine lune sur leurs mots et la…